Mise en exploitation d’une nouvelle génération de bolincheur pour la pêche de la sardine

Bolincheur nouvelle génération

Bolincheur nouvelle génération

Mise en exploitation d’un Bolincheur de nouvelle génération en éléctronique, en informatique embarquée et en économie d’énergie.

 


SIECMI a développé leur propre 230Vac triphasé à partir du 24Vdc du bord sans faire appel à du tradionel groupe électrogène.

 


Le bateau est équipé de 9 écrans  de 19″ et 17″ pour gérer de bâbord à tribord :
– un sondeur FCV-2100 Chirp Furuno (discrimination de taille)
– la gestion des capteur de profondeur Marport
– une Maxsea ancienne génération
– un sonar Broadband KODEN KDS-6000BB
– un sondeur de discrimination d’espèce DFF1UHD
– le logbook électronic Turbocatch
– un sonar Furuno moyenne fréquence FSV-85
– une Maxsea Time Zéro
– un sondeur multifaisceaux WASPP
– un courantomètre CI-88
– un radar Furuno FAR1513 

On retrouve ensuite l’armement GMDSS traditionnel en Mc-Murdo, la radio communication VHF, du compas satellitaire, un anémomètre/girouette électronique et le pilote automatique SIMRAD de dernière génération A2004 couplé à deux commandes commandes follow up.

L’équipage n’est pas oublié avec la télévision et la sono pilotée via bluetooth.

L’Arpège, le chalutier du futur

L'ARPEGE

L'ARPEGE

L’ARPEGE

Le -, l’Arpège, basé à Boulogne sur mer a été armé à 80% en électronique, informatique, télécommunication, vidéosurveillance et GMDSS par SIECMI à Boulogne sur Mer.

Mise en exploitation prévue pour décembre 2015.

Nous remercions encore le patron Etaplois Alexis Hagneré pour nous avoir permis de l’accompagner dans cette belle aventure !

 

Développé dans le cadre de l’appel à manifestations d’intérêt « Navire du futur », avec le soutien de l’Ademe, Arpège est un chalutier à propulsion diesel-électrique de 25 mètres de long, et 8,50 mètres de large. Polyvalent, il pourra être armé au chalut de fond, au pélagique et à la senne danoise.

Doté d’une coque acier, il a été entièrement conçu pour être plus sûr, rentable, économe en énergie, confortable. Il innove notamment par l’usage de treuils électriques, une première en France pour un navire artisan, qui a nécessité un gros travail de développement ; et par l’usage de glace liquide. La phase d’expérimentation, qui démarre, va montrer si le navire tient ses promesses.